Frais d’envois offerts en Suisse à partir de 99 CHF d’achat.

Mon panier

Votre panier est vide.

L’atelier
Notes
Contact
Note

PARFUMS / HUILES ESSENTIELLES

/
/
/
PARFUMS / HUILES ESSENTIELLES

PARFUMS / HUILES ESSENTIELLES

La demande pour les produits parfumés est toujours plus élevée avec l’attrait croissant pour l’aromathérapie et les huiles essentielles.

 

 

Toutefois, l’utilisation de ces précieuses huiles est loin d’être anodine.

 

 

En effet, lorsqu’il s’agit de s’approvisionner en huiles, véritable cadeaux de la nature, il est vraiment très complexe de le faire de manière éthique. La tâche est laborieuse dans la sélection des producteurs.

 

 

Parce que les chiffres parlent d’eux-mêmes, il faut savoir que pour obtenir quelques millilitres d’huile, des quantités astronomiques sont nécessaires à leur fabrication. À titre d’exemple : la distillation de 1 kilo d’huile essentielle de Rose de Damas nécessite 4 tonnes de matière première, soit environ 200 millions de pétales…

 

 

Si l’objectif d’allumer une bougie est de créer autour de soi une ambiance parfumée, il ne s’agit pas de « sacrifier » des plantes qui, au contact de la flamme perdront instantanément toutes leurs propriétés thérapeutiques.

 

 

Il est toutefois aujourd’hui courant de trouver des bougies mentionnant « parfumées aux huiles essentielles ». Il est important de bien comprendre que leur utilisation peut rendre certaines espèces vulnérables et même en amener d’autres à disparaître.

Leur utilisation est d’autant plus catastrophique, que pour faire perdurer cet attrait du « naturel » et du  «bon pour la santé »  apparaissent des pratiques douteuses dans le commerce.

 

 

Des représentations d’espèces botaniques falsifiées avec l’ajout d’huiles moins chères ou de composés semi-synthétiques aux propriétés nulles et aux coûts moindres sont proposées sans que le consommateur n’en soit averti.

Cette méthode dénature alors le produit brut et toute la communication qui est faite autour de bougies parfumées aux huiles essentielles.

 

Il existe fort heureusement des agriculteurs et des producteurs professionnels, consciencieux, amoureux de leur métier et de la nature qui œuvrent pour assurer la sauvegarde des espèces, pour mettre en place des méthodes de récoltes durables et transmettre leur savoir sur l’éthique.

 

À nous d’être sensibilisé à l’exclusivité d’utilisation que doivent garder les huiles essentielles et au précieux que celles-ci peuvent nous offrir dans notre quotidien.

 

À la lecture de cette réalité et pour avoir étudié l’aromathérapie, les huiles essentielles doivent être utilisées selon des protocoles bien précis. Le bon sens a voulu que le choix de l’Atelier de la Cire Genève se porte sur des concentrés de parfums garantis sans CMR*, sans phtalates* et non testés sur les animaux.

 

 

*CMR :

 

  • Cancérogènes (C) : substances et mélanges qui, par inhalation, ingestion ou pénétration cutanée, peuvent provoquer un cancer ou en augmenter la fréquence.
  • Mutagènes (M) : substances et mélanges qui, par inhalation, ingestion ou pénétration cutanée, peuvent produire des défauts génétiques héréditaires ou en augmenter la fréquence.
  • Toxiques pour la reproduction (R) : substances et mélanges qui, par inhalation, ingestion ou pénétration cutanée, peuvent produire ou augmenter la fréquence d’effets nocifs non héréditaires dans la progéniture ou porter atteinte aux fonctions ou capacités reproductives.

    Produit naturel ne veut pas dire sans danger.

*Phtalates :

 

Ils ont pour principal but de fixer le parfum et de fluidifier le liquide. Le Règlement Cosmétique Européen interdit l’utilisation de certains phtalates, comme le dibutyl phtalate et le diethylhexyl phtalate.

Partager avec

Notes Similaires